Face2breton nous tire le portrait !

portrait face2breton

Face2breton, c’est un concept présent sur Facebook et Instagram, qui se propose de mettre en lumière des Bretons et le métier qu’ils exercent avec passion ! Un portrait épuré en noir et blanc, le choix d’une chanson en fond sonore ou encore la question du lieu favori en Bretagne sont la signature de ces interviews « les yeux dans les yeux ».

Cette semaine, Face2breton met à l’honneur Les Archives Dormantes avec un portrait de Léna Jestin, gérante-fondatrice de la maison d’édition.

Face2Breton vous présente Léna Jestin.
C’est sur « Hold-up » de Gainsbourg que cette briochine a accepté de répondre à nos questions.

En 2015, cette jeune femme lance « Les archives dormantes », une maison d’édition à Saint-Brieuc.
Léna, telle une archéologue littéraire, s’est donnée pour mission de redonner un souffle de vie à des manuscrits ou parfois même, des notes à peine lisibles récupérés par un membre de la famille au détour de vieux albums photos dans une malle au grenier.
« Je ne dénature jamais le récit, c’est tout là l’intérêt, respecter l’authenticité des textes. »
Léna possède entre ses mains des biens précieux, des héritages familiaux même.
Léna lutte contre les écorchures générées par le temps qui passe. Ces années qui cristallisent pour toujours les éléments dans le passé.
Tout a commencé lorsqu’un ami lui confie les écrits de son arrière grand-père afin qu’elle les préserve du temps qui passe et de l’impact inévitable sur ces papiers chiffons.
« Je réalisais le caractère précieux de ces écrits pour cette famille. Je parcourais en quelque sorte le journal intime de ce jeune parachutiste et me l’appropriais. »
Habitée d’une curiosité saine, au fur et à mesure elle ressent un lien indescriptible avec l’auteur, Henri Ansroul.
« Je ne voulais plus les confier à une maison d’édition pour qui ce serait un livre de plus, alors j’ai décidé de créer ma propre ligne éditoriale. »
Ces vieux écrits ont donné naissance à un livre « La tombe d’Hanoï ».
À mesure qu’elle tape sur son ordinateur, elle ressent l’impact du temps et des prouesses informatiques qui les séparent.
Ces personne n’auraient jamais eu la folie d’imaginer qu’un jour leurs propres mots seraient immortalisés au 21e siècle sur un écran d’ordinateur et en être l’auteur. Léna souhaite travailler avec une imprimerie certifiée FSC. Elle choisit donc la plus grande imprimerie de l’ouest, Cloître à Landerneau.
« Je souhaite réconcilier la société et les livres, redonner à l’édition ses lettres de noblesse. »
Votre devise: « Si vous ne lisez que ce que tout le monde lit, vous ne penserez que ce que tout le monde pense. »
Votre coin favori en Bretagne: « Martin Plage. »
Merci Léna Jestin.