"2710 jours", disponible en librairie - Les Archives Dormantes
17362
post-template-default,single,single-post,postid-17362,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,boxed,,qode-title-hidden,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-5.1,vc_responsive

« 2710 jours », disponible en librairie

2710 jours

Le nouveau livre des éditions Les Archives Dormantes vient de paraître. « 2710 jours » de Lucien Violleau est un témoignage publié à titre posthume.

 

Lucien, cultivateur vendéen, a vingt et un ans en 1937 lorsqu’il est appelé sous les drapeaux pour son service militaire. Alors que celui-ci touche à sa fin, la France déclare la guerre à l’Allemagne et le jeune homme part au front. Rapidement fait prisonnier, il ne rentrera chez lui qu’en 1945. De son incorporation à sa libération, Lucien Violleau tient un journal intime qu’il intitule « mes mémoires ». Miraculeusement conservé, ce texte est resté longtemps silencieux. Nous vous en parlions ici, il éclot pour la première fois en 2015 grâce à la musique et à la voix de son petit-fils, Damien Pouvreau. « 2710 jours de ma jeunesse » est une création musicale imaginée et interprétée par le comédien à partir des carnets de guerre de son grand-père, en partenariat avec les Archives nationales et le Conseil général de Vendée.

C’est le texte qui a inspiré ce spectacle qui est aujourd’hui publié.

Quelques extraits :

« Les femmes sont en pleurs dans les rues de Montoire. La mobilisation générale est prévue pour le soir. Les affaires extérieures semblent indécises. J’ai l’impression qu’on ne peut pas avoir la guerre et je n’ai pas le cafard. Il me semble que ce n’est qu’une période critique qui passe. Pourtant les sacs sont faits, le reste du paquetage a été rendu dimanche midi et on n’attend que l’ordre de départ. »


« Jeudi 11 décembre 1941. Ça y est : la guerre est mondiale.La dernière carte est enfin sur le tapis. Les civils, dans le fond, en ont marre. Cependant, ils ont confiance que dans peu de temps l’Allemagne sera vainqueur. Tel n’est pas notre avis, bien loin. J’ai l’idée que tout cela durera longtemps et que c’est impossible pour bien des raisons, que l’Allemagne (qui crève déjà de faim) et ses alliés soient vainqueurs. Et heureusement pour nous. »


« Avril 1941 – Ils ont remplacé les formules de politesse « bonjour », « bonsoir », « au revoir », « salut » par le « Heil Hitler » qu’ils prononcent tout naturellement, à chaque instant avec grand respect. Ce « Heil Hitler » se prononce non seulement entre hommes, mais entre hommes et femmes, aussi bien qu’entre femmes elles-mêmes. C’est le cri à la mode. Les hommes, en se saluant ainsi, lèvent la main « à la Hitler ». La folie ! »

Imprimé en France

logo-FSC

« 2710 jours » est en vente en librairie, sur Amazon et sur Fnac.com

Disponible également en format e-book sur toutes les plateformes de téléchargement légal

couvsouvenir-du-regimentpoeme l'exilaffiche-2710

photos : collection personnelle, famille de l’auteur et affiche du spectacle