27.10 : Ouest-France Saint-Jean de Monts

OF Saint-Jean de Monts

Jeudi 27/10 c’est la rédaction vendéenne de Ouest-France qui met « 2710 jours » à l’honneur dans les pages Saint-Jean de Monts, sous le titre « La captivité de Lucien Violleau en livre et en CD »

L’article n’étant pas disponible en ligne, il est retranscrit ici dans son intégralité:

En 1937, Lucien Violleau, cultivateur vendéen, est appelé sous les drapeaux pour son service militaire. Cette période obligatoire est à peine terminée que la France déclare la guerre à l’Allemagne et le jeune homme est envoyé au front. Il y sera fait prisonnier par les Allemands et ne retrouvera sa liberté qu’en 1945.

Durant toutes ces années, que ce soit pendant son service militaire et sa captivité, Lucien Violleau décrivait sa vie quotidienne dans des petits carnets qui resteront secrets pendant des années.  Jusqu’à ce que son petit-fils, Damien Pouvreau, décide d’en faire un spectacle, en 2014: 2710 jours de ma jeunesse.

Pour cela, le Montois, habitant la région parisienne, revient sur ses terres natales, à la ferme du Vasais, en résidence d’artiste pour préparer ce spectacle.

« Grâce à une amie vendéenne m’ayant fait parvenir un article sur Damien Pouvreau et son travail, le spectacle a tout de suite attiré mon attention, car je dirige une maison d’édition spécialisée dans les récits mêlant les petites et grandes histoires, raconte Léna Jestin, des éditions briochines Les Archives Dormantes. En janvier 2016, j’ai découvert 2710 jours de ma jeunesse à Odysséa, et je me suis régalée devant ce spectacle unique, empreint de poésie et d’un très beau message d’espoir.  C’est en lisant le texte original, correspondant exactement à la ligne éditoriale de ma maison d’édition, que j’ai proposé à Damien et à sa famille de publie ces carnets sous la forme d’un livre, 2710 jours par Lucien Violleau. C’est un beau témoignage, très touchant. Il véhicule un message de paix, de tolérance et d’espoir. Il s’adresse à toutes les générations. »

De son côté, Damien Pouvreau vient de sortir un album de sept titres, reprenant quelques unes des chansons originales de son spectacle « 2710 jours de ma jeunesse« . Ce disque peut accompagner la lecture du livre de Lucien Violleau, puisque Damien a mis en musique des poèmes de son grand-père, dont « souvenir du régiment« , que romain Humeau, du groupe Eiffel, a arrangé.