2710 jours dans « Les échos de l’écroué »

« Les échos de l’écroué », c’est le journal de la maison d’arrêt de Saint-Brieuc. Dans l’avant-dernier numéro, Sébastien, un des détenus qui participe à la rédaction du journal, faisait part de son avis sur « 2710 jours » de Lucien Violleau.

« Lucien Violleau nous raconte jour après jour sa descente aux enfers des camps. Malgré quelques joies, quelques moments de « liberté », on ressent à la lecture de ce journal intime la détresse, la peur et l’incertitude qui envahissent ces hommes embarqués dans cette Seconde Guerre mondiale qu’eux ne souhaitaient pas. (…)
A découvrir et à conseiller, surtout à nous les prisonniers. Ce récit m’a permis de relativiser sur nos conditions de détention.
On se plaint, on compare, on déteste… mais comment aurions-nous réagi à leur place face à cette barbarie, à cette haine de l’humain, à ces conditions ? Eux qui n’avaient commis aucun crime, aucun délit, au casier judiciaire vierge… »

Les mots de Sébastien nous ont vraiment touchés, en + il a accepté que nous les partagions. Par ce partage, nous tenions à le remercier chaleureusement, ainsi que toute la rédaction des « échos des l’écroué ».