Expo « Prisonniers de guerre » à Lannion

expo lannion 1expo Lannion 2

En écho à l’appel lancé dans le Trégor l’an dernier, un collectif a tiré de l’oubli les prisonniers des stalags de la seconde guerre mondiale. Des documents et témoignages inédits à découvrir à Lannion (22), dans la très belle salle des Ursulines jusqu’au 18 novembre.

« Près de deux millions d’hommes ont subi jusqu’à cinq ans de captivité dans des conditions de capture, de détention et de libération souvent dramatiques » situe l’historien Jean-Jacques Monnier. L’exposition regroupe des objets, des photos, des dessins et carnets qui ont traversé les époques jusqu’à aujourd’hui et qui permettent de comprendre un peu mieux ce que fut la vie de tous ces hommes durant cette période.

Cet épisode enfoui ces dernières années fait l’objet d’une exposition temporaire intitulée « Prisonniers de guerre, 1940-1945, les raisons du silence », assortie d’une conférence-débat. À l’initiative de tout un groupe de bénévoles, anciens combattants, membre de l’Arssat, de l’Association Côtes d’Armor-Warmie-Mazurie, du musée de la Résistance, de Skol Vreizh…

Le fonds constitué à cette occasion sera ensuite offert au musée de la Résistance à Saint-Connan, et mis à disposition des établissements et territoires qui voudront l’utiliser.

Mercredi 9 novembre à 17h, Léna, des éditions Les Archives Dormantes est invitée à la conférence-débat et au vernissage de l’exposition.  Elle présentera « 2710 jours » de Lucien Violleau, qui n’est autre que la vie d’un de ces prisonniers de guerre, racontée au quotidien.